Lire et découvrir

Dernier article paru : 04/06/2020
Le diamant synthétique : pierre précieuse, cadeau magique ou achat plaisir ? Pourquoi pas les trois !

Le diamant synthétique : pierre précieuse, cadeau magique ou achat plaisir ? Pourquoi pas les trois !

Jeu Concours Culture GEMMES & Règlement

Jeu Concours Culture GEMMES & Règlement

Nettoyer vos bijoux

Il est conseillé de bien nettoyer vos bijoux

or recyclé

Les bijoux en or recyclé 750 millièmes

Qu’est-ce que le diamant synthétique ?

Vous avez dit diamant synthétique ? Qu'est-ce que c'est ?

Les bijoux au sein des familles

Les bijoux au sein des familles

Le diamant dans le temps

Le diamant dans le temps

or recyclé
Partager cet article

Les bijoux en or recyclé 750 millièmes

Une extraction de l’or contestée


L'extraction aurifère fait partie des activités les plus polluantes car elle nécessite de larges quantités de minerais pour de faibles résultats : pour 1 gramme d'or, plus de deux tonnes de rebus miniers sont générées. L’utilisation de produits chimiques pour séparer l'or des autres minéraux engendre une pollution locale et la destruction d’écosystèmes. Sans parler de l’orpaillage illégal qui menace les populations indigènes…

mine or
Mine d’or à ciel ouvert - © AdobeStock – KonArt
or recyclé
Mine illégale en Amazonie : déforestation et pollution - © AdobeStock – Marcio Isensee e Sa

 

1 g d’or = 2 500 litres d’eau, 7,5 litres d’essence, 900 g de souffre, sans oublier le mercure et le cyanure…

On estime que l’extraction de ce gramme d’or émet plus de 20 kg de C02 !

A la pollution s’ajoute aussi la question des droits de l’homme. Employant plus de 15 millions de personnes dans une cinquantaine de pays, l’activité minière est malheureusement connue pour ses mauvaises conditions de travail : danger pour la santé, exploitation économique, corruption, atteinte aux droits fondamentaux…

Face à ces dures réalités, d’autres alternatives sont possibles…

 

 

L’or éthique


Créé par l’Alliance for Responsive Mining (ARM – Alliance pour une mine responsable), Fairmined est un label de certification qui atteste de la provenance d’or produit par des mines autonomes, responsables, artisanales et à petite échelle. Cette démarche applique les principes du commerce équitable à la filière de transformation et de commercialisation de l’or : prix justes et rémunérateurs pour les producteurs, partenariat commercial sur la durée, respect des conventions de l’Organisation Internationale du Travail, en particulier sur les conditions de travail, la santé, la sécurité des travailleurs, ou encore sur le travail des enfants.

Toutefois, demeure le problème de la ressource et de l’état des réserves mondiales, qui face à une demande croissante, s’amenuisent fortement.
Chez Culture GEMMES, nous pensons qu’une autre solution est possible…

 

 

L’or recyclé

Malgré l’intérêt de cet or éthique, nous avons fait un autre choix, celui du recyclage. L’or est sans doute le matériau qui, depuis sa découverte, a été le plus réutilisé. Comme tous les métaux précieux, il est recyclable à l’infini sans que sa qualité en soit dégradée. En l’utilisant dans nos créations, nous lui redonnons une seconde vie…

Tout l'or extrait de la terre est, aujourd'hui, estimé, dans le monde, à 177 200 tonnes qui se répartissent entre la bijouterie (85 900 tonnes), l'épargne (35 500 tonnes), les réserves des banques centrales et autres institutions officielles comme le FMI (30 500 tonnes) ainsi que les applications industrielles (21 600 tonnes). On estime les réserves des gisements à 54 000 tonnes d'or non extraites (source : World Gold Council).

Pour Patrick Schein, membre du conseil d´administration de l’Alliance for Responsible Mining (source : https://www.responsiblemines.org/fr/2019/11/el-oro-reciclado-es-una-opcion-etica/) en aiguillant l’offre d’or recyclé vers la fabrication de bijoux, un peu plus de la moitié de tous les bijoux du monde pourraient être fondus en or recyclé sans grand effort. En 2017, en Europe, 261 tonnes d’or ont été utilisées pour la fabrication de bijoux, tandis que 326 tonnes d’or ont été recyclées.

 

 

Comment l’or est recyclé ?

Certaines fonderies se sont spécialisées dans le recyclage de ce métal : elles récupèrent l’or vendu dans les boutiques d’achat d’or (bijoux démodés, cassés, dépareillés, monnaies…), les « déchets » de fabrication, d’atelier (poussières, filaments, éléments non utilisés suite à une coupe …) et également l’or industriel comme celui qui est présent dans le matériel informatique.

or recyclé
Bijoux anciens, cassés, destinés à la refonte - © AdobeStock – Vladk213

 

 

La seconde vie de l’or recyclé

Cet or récupéré est ensuite fondu, affiné, associé à différents alliages, pour créer de l’or 750 millièmes qui est ensuite certifié.

Cette forme de recyclage ne date pas d’aujourd’hui. Depuis des millénaires, des pièces à l'effigie d'un roi ont été fondues pour être frappées à l'effigie d'un autre ou servir à un autre usage. La réutilisation d'un métal précieux est donc une pratique courante et immémoriale.

or recyclé
Vieux bijoux chargés dans le four pour la fusion - © AdobeStock – night_cat
or recyclé
Four de fonderie pour la coulée de lingots d’or - © AdobeStock – Paolo Bernardotti

 

L’or recyclé de notre fournisseur est certifié par le Responsible Jewelry Council (RJC), organisation internationale regroupant les entreprises du secteur de la bijouterie-joaillerie-horlogerie. La traçabilité du métal tout au long de la chaîne d’approvisionnement est ainsi garantie.

Ce recyclage permet de réduire les dépenses énergétiques dues à l’extraction et ne puisse pas davantage dans les ressources de la Terre. Chez Culture GEMMES, nous pensons, qu’à terme, c’est la solution pour le bien-être de tous.

 

Tags